Agir sur l’hypersensibilité – « Le Bonhomme Hypersensible »

Posté le 10 septembre 2017 par Aurelien_Dignazio sur le site Psychomotricien libéral Nous proposons une représentation imagée des systèmes sensoriels pouvant être touchés par l’hypersensibilité, associée à quelques dispositifs de protection et de traitements :  le « Bonhomme Hypersensible ». Cet outil, présenté en fin d’article, s’appuie sur le modèle conceptuel de lʼintégration sensorielle (Jean Ayres, 1960, 1975). Le concept d’Intégration Sensorielle Le concept En savoir plus surAgir sur l’hypersensibilité – « Le Bonhomme Hypersensible »[…]

La Dysphasie : ce DYS qui trouble le langage oral

Article extrait du site 66 Millions d’impatients La dysphasie est un trouble sévère, spécifique et durable du langage oral qui toucherait 2% de la population en France. Comme pour les autres troubles DYS, son diagnostic se fait par exclusion et les enfants dysphasiques n’ont par définition aucune déficience intellectuelle, ni de troubles sensoriels comme des En savoir plus surLa Dysphasie : ce DYS qui trouble le langage oral[…]

Dans la peau d’un enfant à besoins spécifiques

Publié le 5 octobre 2016 par Karin Mantovani et mis à jour le 22 janvier 2018 Paru dans le Ligueur des parents du 5 octobre 2016  Lien original ici En tant que parent d’un enfant « dys » (dyslexique, dyscalculique, dyspraxique…), de nombreuses questions surgissent tout au long du parcours sinueux de son enfant. Questions qui ne trouvent En savoir plus surDans la peau d’un enfant à besoins spécifiques[…]

«L’empathie modifie le cerveau des enfants»

Entretien avec Catherine Guéguen Propos recueillis par Héloïse Junier pour Sciences Humaines magazine Mis à jour le 08/02/2018 L’empathie du professeur est un puissant levier de réussite scolaire, comme le montre Catherine Guéguen, qui s’appuie sur les travaux des neurosciences. Elle appelle à une formation des enseignants à la gestion des émotions : les leurs En savoir plus sur«L’empathie modifie le cerveau des enfants»[…]

Les enfants qui bougent apprennent mieux selon une étude

Octobre 17, 2016 Article publie par Renate Toussaint Une étude menée auprès de 500 enfants aux Pays-Bas a démontré que les écoliers qui s’activent et bougent leur corps pendant les mathématiques et l’orthographe apprennent plus efficacement que ceux qui restent assis sur leur chaise. D’autres études ont également montré que la pratique du sport à raison d’une En savoir plus surLes enfants qui bougent apprennent mieux selon une étude[…]